L’accompagnement et la psychothérapie

La rencontre avec un psychologue peut répondre à différentes motivations, et à différents besoins. Le premier entretien est souvent utile à éclaircir la demande de la personne qui consulte. En fonction de ce qui est dégagé lors des premiers entretiens avec la personne qui consulte, du récit des circonstances de sa vie actuelle, des symptômes dont elle se plaint, nous envisageons ensemble un accompagnement psychologique, ou une psychothérapie. Les motifs de consultation sont bien sûr multiples et particuliers à chacun. Ils peuvent être strictement réactionnels à une crise de vie : deuil, séparation, maladie, traumatisme, etc. Ils procèdent parfois d’un sentiment très profond malaise diffus ou d’angoisse. Un autre motif peut être la gêne provoquée par certains symptômes envahissants que la personne ne s’explique pas. La durée du suivi se définit avec le patient. Un accompagnement psychologique ponctuel ou de moyenne durée est envisagé lorsque la personne a besoin d’un soutien pour traverser des épreuves de vie, sans réelle remise en question d’elle-même. La psychothérapie vise à modifier ou alléger certaines problématiques relationnelles ou psychiques plus ancrées qui font souffrir la personne. Il s’agit d’un suivi plus long qui répond à un besoin de remise en question plus profond. Le psychologue clinicien soutient la personne dans son cheminement vers l’analyse des questionnements qui se posent à elle, et vers la construction des réponses qui lui conviennent et qu’elle pourra mieux assumer face aux aléas de sa vie. La psychothérapie analytique a cette particularité d’être fondée sur l’expression libre de la personne. Elle tient compte des productions de l’inconscient tels que les lapsus, les actes manqués, les rêves. Cette technique permet de mieux cerner et d’analyser les conflits psychiques sous jacents. Elle permet au patient, grâce à l’expression et à l’analyse de ce qui se passe pour lui dans certaines situations, de sortir des conduites ou des conflits répétitifs dont il se plaint et dont il souffre. Le travail psychique à l’œuvre dans une psychothérapie analytique lui permettra peu à peu de se positionner différemment de ce qu’il faisait jusqu’alors dans les relations avec autrui. L’accompagnement ou la psychothérapie analytique se pratique lors d’entretiens en face à face.