Le suivi des enfants

Les difficultés familiales, les problèmes scolaires sont les principaux motifs de consultation des enfants auprès du psychologue. Cependant les problèmes dans la relation parent enfant peuvent se manifester dès les premiers temps de vie, avec le bébé. Il peut être très utile d’en parler avec un psychologue.

Les difficultés psychologiques, les petites crises dans le développement affectif des jeunes enfants s’expriment souvent au travers de symptômes. L’enfant peut ne pas formuler de plainte directe au sujet de ce qu’il vit, mais il va se plaindre de maux somatiques ou alerter ses proches par des conduites surprenantes ou dérangeantes.

L’expression d’un malaise peut se faire travers du corps. Elle affecte généralement des zones préférentielles telles que la peau, le système digestif, la zone ORL, parfois de l’énurésie. Le sommeil peut être perturbé.

L’enfant s’exprime également par des comportements et des conduites inhabituels. Ils sont teintés par exemple d’agressivité, de colère. Comme pour les adultes, on peut constater un repli sur soi ou de la tristesse, de l’anxiété. Le manque de concentration ou l’agitation peuvent également être réactionnels à un conflit psychique.

La rencontre avec le psychologue peut aider à comprendre ce qui se passe pour l’enfant.

Dans la pratique, le psychologue clinicien s’entretient avec les parents, mais il reçoit aussi l’enfant seul en séance. Il encourage l’expression de celui-ci, de son monde réel et imaginaire en utilisant certains supports en fonction de l’âge de l’enfant. Pour les plus jeunes l’expression se fera souvent au travers du jeu et d’histoires imaginaires que l’enfant construit en séance. Différentes formes d’expression sont favorisées en fonction de chacun : le dessin, la pâte à modeler. L’enfant étant par définition dans une période de développement rapide, il n’est pas rare que quelques séances suffisent à débloquer un problème, et à l’aider à dépasser sa problématique.